L’Atelier

Devenez membre!

L’Atelier du Musée Le Pire à Porrentruy

Au temps jadis, les paysans de nos rudes contrées consacraient l’impitoyable hiver à une activité d’appoint sans laquelle ils n’auraient pu retrouver le sourire au printemps. Chaque ferme possédait son atelier et dans chaque atelier, la cheffe de famille, parfois secondé par un dindon, une poule ou même un lapin, si celui-ci était suffisamment formé, fabriquait des cheniaques et des preautzes, qu’il livrait plus tard aux comptoirs de Delémont, St-Imier ou La Chaux-de-Fonds.

Les cheniaques et les preautzes du Jura s’exportaient jusqu’à la cour du tsar, où leur chatoiement discret et leur excellente facture faisaient l’admiration des esthètes. L’atelier du PIRE rend un vibrant hommage aux légendaires paysans-cheniaqueurs-preautzeurs d’antan, précurseurs de l’industrie que l’on sait